Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Le Potala : loin des yeux, près du cœur
    temps:2014-10-27 source:China.org.cn auteur:    

Palais du Potala

Symbole de la richesse culturelle du Tibet, le palais du Potala compte un grand nombre d'admirateurs. Parmi eux, Lhapa Gyaltse, que nous avons rencontré.

Le jeune tibétain Lhapa Gyaltse raconte que lorsqu'il vivait dans le village de Xuecun, il pouvait admirer le magnifique palais du Potala ; maintenant qu'il habite près de la zone humide de Lalu, il peut encore en voir la splendeur. Mais à vrai dire, peu importe la distance : celle-ci ne saurait altérer son égard envers le Potala.

Le Potala demeurera toujours au plus profond de son cœur.

Enfance passée au pied du Potala

Il y a 23 ans, Gyaltse est né dans les combles d'un bâtiment de 3 étages, dans le village de Xuecun situé au pied du Potala. C'était la maison de ses grands-parents, et c'est dans ce foyer qu'il a grandi, car ses parents travaillaient ailleurs. Dans la langue tibétaine, xue (de Xuecun) signifie « en bas », ce qui explique le nom de ce village.

Le Potala est présent en toile de fond de tous les souvenirs d'enfance de Gyaltse : quand sa grand-mère lui indiquait le palais derrière la fenêtre et lui racontait que cet édifice avait été érigé à partir de tas de pierres ; quand à l'âge de 5 ans, assis dans sa maison, il avait vu la scène extraordinaire du déroulement de deux grands thangka au Potala, un évènement qui n'a lieu qu'une fois tous les 36 ans ; et quand il s'amusait avec ses camarades, au bas du Potala.

Gyaltse explique que l'école primaire qu'il fréquentait se trouvait derrière le Potala. Pour y aller, il devait le contourner. Donc, chaque matin, il effectuait un demi-cercle dans le sens des aiguilles d'une montre pour aller en cours ; puis chaque midi pour rentrer chez lui, un demi-cercle de l'autre côté. Idem l'après-midi. C'était devenu une sorte de jeu, un rituel immuable qu'il exécutait deux fois par jour.

En septembre 2011, suite à la publication d'un plan d'aménagement global du Potala, la famille de Gyaltse et ses voisins ont déménagé dans le nouveau village de Xuecun.

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
Vidéo
·Voie ferrée Qinghai-Tibet
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
Je recommande
·Ouverture du dixième festival culturel et touristi...
·Chine: beaux paysages du lac Namtso au Tibet
·Un glissement de terrain piège plus de 200 personn...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Entreprise Technologique et informatique Wu Zhou Fan Hua, Tous droits réservés