Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Tenzin Lhundrup, docteur tibétain, endosse la mission de présenter le vrai Tibet (II)
    temps:2014-01-16 source:tibet.cn auteur:    

Tenzin Lhundrup, en conférence à l’Université du Tibet. [Photo / CRI]

Les prédécesseurs n’avaient pas épargné leurs peines pour apprendre tous ce qu’il savaient à Tenzin Lhundrup, cela l’a beaucoup encouragé. En profitant des déplacements à Pékin, Shanghai et Xi’an, il avait étudié tous les livers liés au Tibet. Et en s’appuyant sur ses compétences solides et la recommandation des professeurs, Tenzin Lhundrup n’avais pas attendu longtemps pour être muté au Centre des recherches en tibétologie de Chine, lors l’établissement de cette organisation à Pékin. Des opportunités de perfectionnement se sont rendues à lui une par une.

En 2001, il est diplômé de l'Université de Pékin et devenu le premier docteur tibétain en sociologie en Chine. " Je tiens à remercier tout particulièrement les nombreux prédécesseurs, ils sont tibétains, hans, ou d'autres ethnies. Ils m’avaient beaucoup aidé pendant toute ma vie et toutes mes études. Ils m’ont fait établir des convictions, et m’ont encouragé de travailler à partir des détails dès le but soit défini. Par exemple, les prédécesseurs tibétains m’ont fait savoir qu’en plus des connaissances dans les livres, il y a des nutriments de la culture tibétaine plus abondants dans leurs paroles et leurs actes. J’ai eu la chance de pouvoir apprendre des choses dans leurs conversations et leurs enseignements." raconte-t-il.

Aujourd'hui, Tenzin Lhundrup est déjà devenu le directeur adjoint du Centre des recherches en tibétologie de Chine, « le travailleur avancé national » et le détenteur de la Médaille de Travail. Pour ces identités et ces honneurs, Tenzin Lhundrup les a attribués à l’opportunité qu’il avait rencontrée pendant le grand changement politique du pays entier. Il s’est estimé comme un chançard de l’époque : " J’ai commencé mes études universitaires en 1981, l’année où la première conférence des affaires du Tibet a eu lieu, le pays entier regardait le développement du Tibet, et beaucoup d'investissements étaient mis en œuvre au Tibet. Donc on a attrapé les opportunités. A l’occasion des cinq conférences des affaires du Tibet, le gouvernement central a fait de plus en plus d’éfforts pour améliorer le niveau de vie du peuple tibétain, les infrastructures et le développement culturel au Tibet. L’Académie sociale du Tibet et le Centre des recherches en tibétologie de Chine sont établis à cette occasion. J’ai travaillé à l’Académie sociale du Tibet juste après l’obtention du diplôme, et après avoir travaillé quelque temps au Tibet, le Centre des recherches en tibétologie de Chine était établi, cela avait besoin des jeunes tibétains pour faire des recherches. "

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
Vidéo
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
·La Semaine de la culture tibétaine s’ouvre en Pol...
Je recommande
·CHINE-FRANCE/50 ANS: Où vont les relations sino-fr...
·Décembre a été le pire mois pour la qualité de ...
·Aperçu général de l'histoire du Tibet
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Entreprise Technologique et informatique Wu Zhou Fan Hua, Tous droits réservés