Accueil   |  Actualité  |  Tibet actuel  |  Histoire et Vérité  |  Profil du Tibet  |  Documents  |  Le XIVe Dalai-lama  |  Vidéo  |  Photo
 
 
Tibet : Le royaume des animaux sauvages
    temps:2017-06-09 source:China Tibet Online auteur:    

Une fille tibétaine nourrit une petite antilope tibétaine blessée. (Photographié par Hou Deqiang )

Des volontaires nourrissent les grues à cou noir des zones humides de Dashanbao. (Photographié par Dao Meibiao )

Certains appellent le Tibet « le royaume des animaux sauvages ». Depuis des milliers d'années, d'innombrables animaux sauvages vivent et se développent ici.

Dans le comté Riwoche de Chamdo, deux léopards des neiges ont lutté pour manger un yak d’un village, et dans la lutte, la jambe de l’un d’eux a été blessée, et sa mobilité a été réduite. Il fut encerclé par cinq chiens errants. Le villageois Loza situé non loin a vu cette scène et il a rapidement ramassé des pierres sur la terre à ses pieds qu’il a lancées pour éloigner les chiens sauvages. Tout en aidant la bête, il a aussi été blessé par le léopard des neiges. Ensuite, après le traitement, il a constaté que le léopard des neiges n'a pas été gravement blessé, et dès l'après-midi, les autorités l’on remit en liberté dans les prairies. Les villageois sont retournés chez eux après avoir confirmé qu'il n’était pas exposé à des dangers.

À la fin mai, l'herbe de la prairie de Changtang est verdissante. Lors de la saison de migration des antilopes tibétaines, un animal protégé au niveau national, 10 millions d’antilopes tibétaines femelles migrent du sud vers le territoire du comté de Nyima. Les antilopes du Tibet vont donner naissance dans la stérilité des couleurs le long des montagnes enneigées. Pour assurer la sécurité des antilopes tibétaines le long de leur parcours migratoire, la police forestière et le personnel de conservation de la faune se relaieront toute la journée et la nuit pour patrouiller et monter la garde.

Tashi Wangdu, un villageois, du comté de Nyima de la zone de Nagqu, avoue: « Nous avons des incidents dans lesquels des moutons sont tués par des ours bruns chaque année, mais parce que les ours sont des animaux protégés, nous ne pouvons pas les tuer. » À partir de 2006, le Tibet promeut activement l'indemnisation des accidents de la faune, et les agriculteurs tibétains chaque année peuvent obtenir au minimum 6000 yuans et jusqu'à 20000 yuans des fonds d'indemnisation en raison des accidents de la faune.Selon ZongGa, directeur adjoint du Département des forêts de la Région autonome du Tibet, les animaux sauvages du Tibet en général se situent dans un stade de protection complète, et dans une tendance claire de croissance de reprise. Selon les analyses disponibles, uniquement dans les limites de la réserve naturelle nationale Changtang, la population d'antilopes du Tibet est passée de 50 000 à plus de 150 000, celle de yak sauvage est passée de 7 000 à 10 000, celle d’âne sauvage tibétain de 30 000 à 90 000, et le léopard des neiges, le mouflon, la grue à cou noir et d'autres animaux sauvages démontrent une croissance de restauration significative.

Auteur: ChungDa Drolkar
Source: People Daily
Traduit par China Tibet Online
(Rédactrice: Caroline)

 
 Articles connexes:
Les droits de l'homme du Tibet-- France
Photo
法语翻译:
Vidéo
·Voie ferrée Qinghai-Tibet
·Le Tibet
·« Indépendantistes tibétains » à l'étranger e...
Je recommande
·Paysage scénique de la rivière Yarlung Zangbo en ...
·Le Tibet tient des exercices en cas de détournement
·Une délégation tibétaine de l'APN de Chine effec...
 
 

La Recherche des droits de l'homme de la Chine
frtibet328@yahoo.cn
Société à responsabilité limitée de propagation du Wu Zhou